Assurance

Assurance habitation : comment choisir la bonne assurance pour son habitation ?

Le choix d’une assurance habitation se révèle nécessaire lorsqu’il s’agit de déménager, d’acquérir ou de louer un logement. Il s’agit d’une opération qui requiert la substitution de son ancien contrat par un autre afin de l’adapter à sa nouvelle situation auprès de l’assureur habituel ou d’un nouvel assureur. Dans de telles circonstances se pose la question des paramètres à prendre en compte pour peaufiner ce choix souvent rendu difficile par de nombreux facteurs. Ainsi, pour vous accompagner dans ce sens, découvrez nos conseils.

Anticiper le remplacement de l’assurance d’habitation

Désirez-vous résilier votre contrat actuel d’assurance à la suite d’un déménagement ? Dans ce cas, il est indispensable d’informer votre assureur au moins 1 mois avant l’opération. Il suffira pour ce faire de lui envoyer un courrier avec accusé de réception. Puisque la résiliation du contrat devient réellement effective 1 mois après la réception du courrier, l’idéal serait d’anticiper votre déménagement. Cela vous évite le paiement en doublon de 2 assurances. Cette anticipation implique que vous enverrez le courrier de résiliation du contrat 1 mois avant l’opération de déménagement.

Par ailleurs, cet intervalle de temps d’un mois vous donne également l’avantage de pouvoir détailler les conditions du futur contrat d’assurance habitation. Il vous sera ainsi possible de consulter d’autres organismes d’assurance afin de vérifier que vous faites le choix du meilleur contrat selon vos besoins.

Choisir une société d’assurances ou une mutuelle d’assurances

Entre les sociétés d’assurances, les mutuelles d’assurances ou encore les réseaux de bancassurances, plusieurs possibilités s’offrent à vous. La différence principale entre ces différentes structures se trouve dans le modèle économique, de même que dans la philosophie.

  • Les sociétés anonymes d’assurances ou compagnies d’assurances : il s’agit des entreprises privées régies par le code des assurances. Leur objectif est la réalisation de profits. Ces derniers seront ensuite redistribués aux actionnaires. Elles proposent la souscription d’un contrat à leurs clients qui profitent ensuite de leurs différents services.
  • Les mutuelles d’assurances : ce sont des structures ayant un statut de société civile sans but lucratif. Leurs bénéfices sont ainsi réinvestis au profit de leurs adhérents et sociétaires. Il s’agit ici des sociétaires qui adhèrent à un contrat et non des clients.
  • Les établissements bancaires (BNP Paribas, Crédit agricole…) : ces structures proposent également des contrats d’assurance à la différence qu’elles agissent par l’intermédiaire des sociétés d’assurances.

En outre, il faut faire attention à ne pas confondre ces mutuelles d’assurances et les autres mutuelles régies par le code des assurances dont la mission est d’intervenir dans le secteur de la prévoyance et de la santé.

Tenir compte du nombre de pièces et de leur surface

En fonction de chaque contrat d’assurance, une surface est supposée être une pièce lorsqu’elle présente une mesure de 7 à 9 mètres carrés. Ainsi, pour vous garantir un devis adapté à vos besoins, il s’avère opportun de vérifier ce paramètre avant de fournir les informations sur votre nouvel appartement.

Il est important de savoir que certains éléments sont à exclure du décompte du nombre de pièces à assurer. Il s’agit de la cuisine, de la salle de bains, des toilettes, de l’entrée ou encore de la terrasse.

Pour finir, notons qu’une pièce d’une surface de plus de 30 mètres carrés ou 40 mètres carrés peut être comptée comme 2 pièces. Pour ce qui est de la hauteur sous plafond, elle doit être d’une mesure de plus de 1,80 mètre.

Vérifier le niveau des garanties et les franchises du contrat d’assurance habitation

Il est impératif que tout contrat d’assurance habitation précise les plafonds de remboursement, de même que les franchises lors d’éventuels sinistres.

Si les conditions apparaissent bénéfiques chez certaines compagnies, elles le sont moins avec d’autres. Ainsi, les montants plafonds peuvent s’avérer parfois élevés, mais sachez qu’en cas de problème, les préjudices seront également plus considérables.

N’oubliez pas également que la valeur de restauration d’un immeuble à la suite d’un sinistre est de 560 euros environ le mètre carré. Pour bien choisir votre assurance, il est donc conseillé de tenir compte de chaque détail sans oublier de lire l’ensemble des conditions générales et particulières.

Prendre en compte le coût des cotisations de l’assurance habitation

Estimée par le contrat d’assurance habitation MRH, la cotisation représente la somme due à la compagnie d’assurance donnant droit à la couverture aux risques. Elle peut être payée selon plusieurs échéances : mensuellement, trimestriellement, semestriellement ou annuellement. Vous pouvez opter pour un paiement annuel si la prime d’assurance, une fois évaluée sur l’année, correspond au montant des cotisations.

Pour définir le montant de votre cotisation, votre assureur peut tenir compte de divers critères :

  • la valeur du capital à assurer ;
  • la situation géographique de l’immeuble ;
  • les différentes options souscrites ;
  • la nature et la surface du logement concerné ;
  • les facteurs d’évaluation de risques ;
  • et les frais de gestion.

Il est alors possible d’optimiser le coût de vos cotisations en agissant sur certains paramètres. Vous pouvez par exemple réduire le nombre de meubles à couvrir par l’assurance habitation ou le nombre de conditions particulières.

En somme, il est possible de bénéficier d’une assurance habitation très avantageuse lorsque l’on évalue minutieusement certains critères importants. N’hésitez donc pas à faire de nos conseils les principales règles à suivre dans cet exercice de choix de contrat d’assurance pour votre logement.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 %